Archives pour la catégorie Chaussures

3 mois en Malaisie

Fin du séjour en Thaïlande et 3 mois en Malaisie

Bon, je reprend l’écriture de quelques articles, car j’avais un peu laissé tomber ces derniers mois, donc je m’en vais rattraper mon retard…!

Et voici les photos de mon trip en Thaïlande et de celui en Malaisie..

Chang Mai, Doi Suthep, Vipassana Room

 

Mon séjour en Thaïlande s’est fini par 5 jours a Doi Suthep a Chang Mai ou j’ai effectué  un stage Vipassana a Chang Mai pour 5 jours.

 

 

En somme, l’endroit est uniquement fait pour la pratique de la méditation. Personne ne parle ou ne fait de bruit et l’on peut méditer toute la journée et toute la nuit si on le souhaite.

 

Cette endroit est comme un camp d’entrainement intense mais totalement silencieux.

Normalement on n’est pas censé lire quoi que ce soit, mais sur ce point, j’ai « triché » un peu.. Le livre The Mind Illuminated by J. Yates m’a énormément aide pour motiver et renforcer l’efficacité de ma méthode de méditations.

Puis j’ai pris un train en 3eme classe de nuit sans place assise et encore moins couché pour revenir à Bangkok. (Je n’avais pas le choix car tout était plein.)

Très difficile de dormir, mais en faite je n’avais pas sommeil du tout après avoir passé les 5 derniers jours a mediter, j’étais dans un état extatique et d’une clarté mental intense.

Ensuite j’ai pris un autre train pour la frontière avec la Malaisie, ce qui fait au total 2 jours de train et pas beaucoup de sommeil.

 

J’ai traversé la frontière Malaisienne avec une navette jusqu’à Penang ou je suis resté 2 jours. J’ai fait la connaissance de Rynn et ai eu l’occasion de visiter et de traverser les magnifiques forets de Malaisie. 

 

 

 

 

 

Puis par la suite j’ai fait du stop jusqu’à Taiping, ce qui a été beaucoup plus facile que en Thaïlande.

A Taiping j’ai fait un volontariat de 3 semaines dans une ferme de fruits de la passion et de papaye.

Je garde un très bon souvenir de mes hôtes et du couple français qui était sur le lieu avec moi. Nous avons passé pas mal de temps a aménager le jardin et a construire des tranchées pour les torrents d’eau déversé lors des pluies. Chaque jour quasiment vers 4h des trombes d’eau tombaient..

 

 

 

 

 

 

 

Je suis ensuite reparti en stop direction Ipoh, ou j’y ai fait la un autre volontariat dans une guest house, cette fois ci j’étais avec May une vietnamienne et un autre couple polonais (Martina et son compagnon).

C’était sympa le seul ennui, c’est que la clim ne marchait et il faisait une chaleur incroyable..

J’ai également eu la chance de faire un tour en hélicoptère avec Adrien, mon couch surfeur qui travaille dans l’aviation. Le dernier jour a Ipoh j’ai pu survoler Ipoh avec ce magnifique hélicoptère.

 

 

 

 

 

J’ai ensuite filé direction Kuala Lumpur  en stop ou j’ai été pris par Nicole et son amie qui m’ont offert un ride direct de Ipoh jusqu’à Kuala Lumpur, soit au moins 200km !

 

 

 

 

 

 

A Kuala Lumpur, j’ai donc fait un autre volontariat dans un hôtel backpacker ou je suis resté là 1 mois. J’ai fais la connaissance de Nicolas, un français breton et Asli une turque parlant francais également. Beaucoup de fou rire a bosser ensemble et plus’ facile de faire de l’humour à recomuniquer en francais. A l’hôtel, nous assistions le staff permanent qui bosse là, ci-dessous sur la photo (Oli, Nicolas, Asli, Abid et moi). Et sur la deuxième photo (Nicolas, Monir et moi même) L’endroit était rempli de backpacker et donc tous les soirs quasiment, il y avait moyen de rencontrer de nouvelles personnes.

 

 

 

Cela reste d’excellent moments passer a Kuala Lumpur ou les sessions resto chez l’indien plus les bananes frits du chinois me manquent parfois! 😀

Les surimposantes et impressionantes Tour Petronas de Kuala Lumpur

 

Puis arrivé au mois de Juin 2018, c’était l’heure de dire au revoir à la Malaisie et de mon départ pour Taïwan direction Kaohsiung!

 

 

David

 

Les Chaussures Minimalistes: Prévenir Les Blessures

 Les Chaussures Minimalistes: Prévenir Les Blessures

Quelques raisons pour lesquelles choisir des chaussures minimalistes pour voyager ou dans la vie de tous les jours. 

 indien-tarahumara-minimalistes-chaussures

Après plus de 4ans de voyage à toujours chercher à simplifier ma manière de vivre et à apprendre comment m’alléger en ne gardant que le strict nécessaire. Je tenais à partager mes découvertes sur le sujet des chaussures minimalistes que beaucoup d’autres voyageurs ne semblent pas avoir étudié.

Une seule paire de chaussures pour tout:

J’ai vus beaucoup de voyageurs se balader avec d’énormes chaussures de K2-chaussuresrandonnées ou bien plusieurs paires équipées comme si ils/elles allaient à un défilé de mode.. 😉 Bien sûr si l’on se souhaite faire le K2 ou l’Himalaya, c’est une chose à prendre en compte. Mais généralement pour la plupart des cas, il s’agit seulement de vadrouiller un peu avec sa tente, de faire un road-trip ou simplement du woofing (et même pas dans les pays du Nord).

En ce cas, nul besoin d’avoir des chaussures si lourdes (et mal aérés) .

Les Chaussures minimalistes:nb-minimus-10v2-trail-colorways

Je vous recommande donc les chaussures de trail (course de montagne) en version minimaliste.

 

 

Elles sont de manières générales:

  • Beaucoup plus légères, la plupart font moins de 200g.
  • Très respirantes.
  • Confortables de part leur flexibilités.
  • Bonne accroche, adaptées à la marche et la course sur tous terrains.
  • Bonnes résistances.

Le dynamisme du pied s’améliore:

Le pied et la cheville possèdent naturellement une flexibilité, un dynamisme et une sensitivité extraordinaire. Ces fonctions sont contenus dans ce terme que l’on appelle: proprioception. Elle s’améliore par le travail des systèmes réflexes du pied, de la cheville et du genou.

Un petit article sur un site intéressant la dessus: http://www.courir-plus-loin.com

Ce pourquoi les chaussures de trails minimalistes en étant protectrices pour le pied conservent le plus possible l’utilisation des attributs du pied. Ainsi elles sont idéales pour combiner la protection du pied et le maintien de ses fonctions naturelles.

impact-chaussures-minimalistes

La chaussure plus souple permet de garder une course et une marche naturel.

Dans le cas où il y a une semelle importante entre le pied et le sol, ainsi qu’un effet emballage de la chaussure; très étroite pour le pied. Alors le problème de se retrouver avec la cheville qui plie sous notre poids au moindre caillou se produira d’autant plus. Nul besoin d’avoir la cheville maintenue pour éviter qu’elle ne se torde. Au contraire le fait de considérer les pieds comme des moignons sans articulations, sans muscles ni flexibilités lés rendent de plus en plus fragiles..

 

Pouvoir s’adapter à tous les terrains:

En ayant également une très bonne capacité d’aération, elles sèchent extrêmement vite même déjà pendant la marche,  même si elles peuvent être mouillé facilement . A ce niveau là, c’est un avantage et une contrainte donc selon cekilian-kilimandjaro-chaussures que vous souhaitez faire, il existe l’option gore-tex (tissu imperméable). Cela dit, je ne vous le recommande pas car vous y perdez énormément en aération et votre pied sera facilement mouillé à cause de l’asphyxie totale de ses chaussures. Et naturellement, elles sont donc aussi beaucoup plus longue à sécher si jamais elles sont mouillées.

Astuce: Pour les faire sécher encore plus vite: rien ne vaut l’astuce du papier journal.

Etant faite pour la course à pied longue distance en montagne, elles auront également une excellente durée de vie ainsi qu’une bonne accroche si vous êtes amenés à passer en montagne.

L’idéal est d’en prendre une paire avec une apparence et une colorie qui passe partout, ville comme montagne. Ainsi vous avez une seule paire de chaussure adaptée à un très grand nombre de terrains différents.

Une paire de sandales:

Au niveau des sandales, je ne serai mieux conseiller la sandale huarache qui en 3ans d’utilisation, j’ai 1000 fois amorti par rapport à son coût.xero-shoes-indien-tarahumara

La chaussure Super-Minimaliste:

Ultra-légères, ultra-respirantes et très économique, vous trouverez difficilement mieux.

 

Cette sandales est inspirée du mode de chaussage de la tribu des Tarahumaras d’Amérique du Sud. Cette tribu est réputée pour leurs extrêmes endurances et agilités en marches et courses. Pourtant ces derniers n’étaient chaussées que de sandales très fines.

Elles peuvent donc sembler fragiles, mais les ayant emmené à peu près partout (routes, montagne, plage, forêt, route goudronné, travail avec du béton sur chantier et échafaudage). Et après des centaines, voir plutôt des milliers de kilomètres elles ne semblent jamais se détériorer. Juste à refaire le lacet de temps à autre qui peut parfois céder.xero-shoes-traditional-tying-1-scaled

Vous fabriquez vous-mêmes ces chaussures, c’est en réalité assez simple en commandant un carré de semelle. Dans mon cas, je me suis fourni chez la marque Vibram depuis le site Xero-Shoes : https://xeroshoes.com/tying/

 

Et un lien pour apprendre à faire le laçage!

D’une épaisseur de 4mm, on pourrait penser que c’est trop fin et que vous aller sentir tous les cailloux en montagne. Cependant comme dit précédemment si vous traitez votre pied comme un moignon, il deviendra comme un moignon. On dit en médecine que tout organe mon utilisé finit par s’atrophier. Voir plus loin dans l’article.

Le Style :

Enfin vous pouvez créer votre style particulier selon le nœud que vous faites :

xero-shoes

Certains sont plus faciles, d’autres sont plus complexe mais il est facile de se donner un look plus individuel.

Pour ce qui est de la résistance de la semelle, c’est le plus étonnant.  Elles tiennent toujours le choc après 3 longues années. Pourtant je leurs aient fait vraiment endurer bon nombre de situations redoutables.

Pour ceux qui ont des problèmes de douleurs aux genoux ou aux pieds, ceci est vraiment une solution. Pour moi elle a fonctionner mais elle demande par contre de la patience, de la douceur et de la progressivité. Je vous recommande donc de faire en fonction de votre état une transition plus ou moins lente. En allant vers une chaussure ou une sandale qui permette d’utiliser le plus possible le dynamisme de votre pied.

L’invention commercial de l’amorti:

Aujourd’hui ce qui se passe depuis une vingtaine d’année sur le marché de la chaussure et de la course à pied notamment. C’est qu’on vend les chaussures en argumentant par rapport à l’amorti. Cela soi disant pour soulager les impacts produits au contact du sol.

Il n’y a aucune étude scientifique derrière prouvant que l’amorti d’une chaussure serait un bénéfice physiologique. En réalité, il semble que ce soit plutôt les effets opposés qui se produiraient.maximaliste-amorti-danger

Si on compare la course de 2 coureurs: un chaussé et un pied nu. On va se rendre compte que ce dernier pose la partie avant du pied en premier.  Or les chaussures avec un fort amorti amène le contraire : ce simple détail est très important !

 

Faites l’essai tout de suite, mettez vous pied nu et sautez les 2 pieds joints d’abord en atterrissant sur l’avant du pied. Puis ensuite en atterrissant sur les talons. Vous constaterez la différence ou se produisent les chocs.

effet-course-chaussure-minimaliste-barefoot

 

Lorsque l’on atterrit avec la talon en premier, l’impact se répercute au niveau des os: le talon,  la cheville,  genou et jusque dans le dos. Surtout si l’on pratique la course à pied.

Ces chocs se répercutent au niveau des os, dans le talon, le genou et la hanche. Avec le temps, cette répercussion abîme à la longue les os et les cartilages.

Ceci d’autant plus si vous vous fragilisiez en consommant des aliments acidifiants tels que les sodas, la viande et les produits laitiers).

En revanche, faites l’essai en atterrissant sur l’avant du pied, le choc sera amorti par votre voûte plantaire, le mollet et la cuisse.

Les muscles et les tendons jouent le rôle d’amortisseur:

Je vous recommande vraiment cette vidéo du physiothérapeute canadien Blaise Dubois qui fait beaucoup de très bonnes conférences à ce sujet.

Celle-ci fait réellement le lien entre les blessures (aiguës ou chroniques) et la chaussure moderne, physiologiquement non adapté.

De même, à mesure que vous vous habituer à marcher avec ses sandales ou pieds nus, la sensitivité et la proprioception s’améliore. Ainsi vous obtenez un équilibre et une bien meilleure stabilité du corps.

 Retour au sommaire:

 

Davy Jones