Le Lait De Vache, Un Danger Sous-Estimé

Le Lait De Vache, Un Danger Sous-Estimé

Ayant oproduits-laitiers-ennemis-eviter-remplacer-transitionbtenu beaucoup de bénéfices d’avoir arrêté la viande. J’en viens maintenant sur le lait.

Mes recherches m’ont amené à limiter de plus en plus, voir à arrêter ma consommation de laits et de fromages.

L’Énorme fiction sur le lait de vache

Ce qu’encore trop peu de gens ne savent pas sur la nutrition: C’est que la plupart des informations donnés en école par les nutritionnistes sont orientés par des lobbys de la viande et du lait. Ces derniers payent des chercheurs pour publier des résultats de manière à approuver la consommation de ces produits.

UN système de santé EN RETARD:hopitaux-santé-danger-lait-repas-viande

Si on regarde dans les hôpitaux aujourd’hui, on trouve à tous les repas des aliments très chargés en protéines et en produits laitiers mais quasiment aucun aliments vivants: pas de fruits et légumes directement comme on pourrait lés trouver dans la nature, sans cuisson ni transformation.

L’ensemble des programmes de nutrition traite l’homme comme si il était une machine. En ne faisant que ajouter des éléments et compléter là où il en manque.

La vision du corps qui est donné aujourd’hui est extrêmement limitante. On gave littéralement les malades d’aliments très long et complexe à digérer. Bien loin de la réalité en effet l’intelligence du corps est extraordinaire, c’est un fantastique laboratoire ou chaque seconde des milliards de réactions se produisent en simultané. L’évolution à fait que le corps est bien mieux adapté au manque qu’au surplus.

Tout se trouve déjà dans le règne végétal:

Le corps en réalité fonctionne en synthétisant lui-même et en prélevant au fur à mesure ce dont il a besoin acide-aminé-proteine-mythe-lait-végétarience qu’il a stocké sous forme d’éléments plus simples. Ce que nous consommons, que ce soit dans le règne animal ou dans le règne végétal. Il le décompose sous la forme la moins transformé possible.  Cependant il faut beaucoup plus d’énergie au corps pour dissoudre les énormes protéines de lait ou de viande en acides aminés puis ensuite lés recomposer en protéines humaine.

 

Le corps fait sa synthèse

pomme-santé-totum-sans-lait

Aucune gélules ni compléments ne vaut la synthèse de ce qui est directement réalisé par la nature.

Tout les acides aminés se trouvent déjà simplement et directement dans les fruits et céréales. Le corps puise dedans et n’a qu’à composer directement avec. Les fruits ont en réalité une quantité d’acides aminés/protéines très proche de celle du lait maternel.

Le fait de cuire un aliment ou de le transformer lui fait toujours perdre une part de sesacide-aminé-végétal-lait éléments.

 Ne pas tenir compte qu’un aliment mort ou bien un complément isolé n’est pas la même chose que la nourriture vivante apporté directement par la nature est une bévue.

 

Les dommages amenés par les produits laitiers:

1) La santé:

Une digestion INCOMPLÈTE:

L’être humain n’est plus apte à digérer le lait de sa mère. Une fois dépassé l’âge de 4 ans, celui ci n’est plus muni des enzymes permettant la digestion de la lactose.mere-lait-digérer

Le lait de vache est beaucoup trop lourd pour l’organisme. Nos enzymes sont adaptées au lait maternel qui est très différent du lait de vache. Celui de la vache contient des protéines beaucoup plus complexes et largement plus de matières grasses saturés. Le lait de la vache a pour fonction de transformer un petit veau de quelques kilos en un animal de 150 kg en l’espace de 6 mois. Cette sur-quantité de gras, saturé particulièrement tend à fatiguer inutilement tout le système biliaire (foie, vésicule..).

Cela amène petit à petit une hyper-perméabilité intestinale. Le lait de vache contient largement plus de protéines, en particulier de la caséine… Ces protéines se comportent comme une ferme-veau-highland-végétaliencolle dans le milieu digestif. A savoir que l’estomac du veau, la caillette est 100 fois plus puissante que celui du nourrisson et par conséquent lui permet de produire des enzymes adaptées à la dégradation et à la coagulation du lait de vache.

mucus-rhume-lait-végétalien

Pas de produits laitiers ->  donc pas de mucus – > et pas de rhume..

 

Propagation de mucus dans l’organisme:

La création d’une hyper perméabilité dans l’intestin fait qu’il permet le passage dans l’organisme de macroprotéines et de gras. C’est précisément cela qui est la cause du mucus dans l’organisme. En découle directement la majorité des problèmes liés à la sphère pulmonaire et ORL (rhumes, maux de gorge, bronchites, bronchiolites, sinusites, otite, migraines..).  Ces protéines étant « stockés » par l’organisme, celui-ci n’est pas en mesure actuel de les éliminer car les voies d’éliminations du corps étant saturés.

glande-tyroide-lait-problème-santé-mucus

Cet asphyxie au niveau des glandes conduit à terme à des problèmes d’hypo ou hyper-tyroïde.

 

Le mucus bloque et perturbe les glandes tyroïdes et para-tyroïde, celui ci a tendance à se déposer dans la partie supérieur de l’organisme. Les glandes tyroïdes et para-tyroïdes sont responsables de l’utilisation du calcium (construction des cellules et de la paroi des os). D’après une étude de l’Université de Yale, plus les pays consomment de laits, plus les problèmes d’ostéoporose se voient augmenter.

 

Ces toxines sont a L’ORIGINE de l’acidification du corps:

♣ Perturbe la sphère émotionnelle.

Cette sur-quantité de protéines et de matières grasses dans le milieu cellulaire conduit lentement à une acidose général. Cette toxémie est d’abord à l’origine de perturbations émotionnelles. Cela se manifeste par une instabilité émotionnelle, des crise de larme..

♣ Déminéralise le corps pour palier l’acidose:

La déminéralisation progressive conduit à la majorité des
problèmes osseux (ostéoporose, fragilité..)  Pour palier à l’acidose, le corps humain pompe dans les réserves minérales du corps. Notamment les os, les dents ou les cheveux , à la recherche d’éléments alcalins afin de rendre neutre les toxines qui sont acidifiantes. Les produits laitiers ne renforcent donc pas les os et les dents car ils sont au contraire déminéralisants.

♣ Dépôts de minéraux  inorganiques inutilisable dans le corps:

Enfin si le lait est pasteurisé ou bien UHT, les minéraux dans l’aliment sont rendus inertes car ils perdent leurs liaisons électriques. Et donc les minéraux (calcium, sodium, phosphore..) s’en trouvent largement moins voir non utilisable. Ce qui conduit également à la formation de calcul rénaux et de différents dépôts (calcification excessive)

 

2) La Terre et ses habitants

des tourments facilement évitable:

L’industrie du lait amène sont lot de peine.

vache-éxploitation-végétarien-vegetalienCroire que la production de lait n’implique aucune souffrance à nos ruminantes serait une erreur.

En effet, pour produire le lait, il est nécessaire qu’une vache mette bas, comme tout mammifère.. Seulement, pour que la vache puisse donner son lait, on lui retire aussitôt son petit, âgé de trois jours maximum.

vache-veau-végan-amour-végétalien

Pour produire 27 litres de lait, une vache doit boire environ 170 litres d’eau.

Les vaches produisent actuellement environ 10 fois plus de lait que ce dont leur petit aurait besoin. Soit jusqu’à 10 000 litres par an, ce qui est exténuant pour l’organisme.

Les vaches développent alors des
malformations et souffrent aussi d’une forme d’arthrite due aux hormones qu’elles doivent absorber pour une plus grande production de lait. Ainsi, non seulement elles doivent supporter des grossesses répétées et se faire traire à longueur de journée, mais elles doivent aussi endurer la gêne de leur poids excessif.

Avec de tel traitement, elles deviennent folles rapidement. De plus, en hiver, elles sont confinées dans de petits espaces. Par la suite leur vie s’achève beaucoup plus tôt que prévu, environ vers l’âge de 5 ans.

D’autres effets indirects:

Sol menacé par le surpâturage. Le surpâturage entraîne une érosion et une désertification. 20% des pâturages mondiaux sont dégradés de cette manière.

Le cycle de l’eau perturbé. L’importance du prélèvement d’eau pour l’élevage, la compaction des sols, la déforestation induite par l’agriculture accélère le ruissellement et réduit les précipitations. Ce qui menace de nombreux écosystèmes.effet-de-serre-fonction-alimentation-2048x1536-végétarien-végétalien-lait

L’élevage est LE PLUS GRAND responsable de gaz a effet de serre. Causé principalement par la déforestation: du CO2, du méthane et de l’azote sont produites par la déforestation, les lisiers et les fermentation des ruminants.

Les vaches sont nourries par des fèves de soja (56,5 millions de tonnes consommées par le bétail européen en 2003), qui viennent principalement du Brésil et d’Argentine. Or dans ces pays, la culture intensive du soja se traduit par la déforestation, un usage conséquent de pesticides, d’OGM, la monoculture qui affaiblit les sols et appauvrit les populations locales qui ne sont plus en mesure de se consacrer aux cultures vivrières

Quelques autres lien pour en savoir plus:

Et si l’on arrête le lait:

intérêts de santé:sante-lait-arreter-bénéfice-végétalien-végétarien

 

Voici un résumés de quelques bénéfices obtenus chez moi et chez des proches ayant arrêter le lait et ces dérivées:

  • Cheveux en bien meilleur qualité. Devenus beaucoup plus costaud, moins gras même en les lavant moins. Diminution puis disparition des pellicules.
  • Disparition de rhumes et coulées nasal.
  • Dents plus blanches. Après moins de brossage, blancheur obtenu plus rapidement et bien meilleur haleine le matin.
  • Grosse diminution des problèmes de peaux. Ceci dans toutes  les zones: front, nez, épaules, visage plus brillant et plus coloré.
    Egalement et beaucoup moins gras et disparition d’une majorité des boutons de peaux.
  • Diminution des douleurs inflammatoires. Périostite, tendinite, otite.

    fruits-légumes-santé-végétarien-sans-lait

    Du calcium et des minéraux plus assimilable se trouvent déjà naturellement dans les fruits et légumes.

  • Plus grande volonté pour faire l’activité physique. Moins de flemme, on se sent moins allaité par les produits laitiers. Le corps plus souple et moins encrassé.
  • Mis en lumière de certaines émotions. Camouflées par la
    lourdeur digestive.
  • Jeûne et saut de repas beaucoup plus aisé. Sensibilité et connections plus grande entre soi et ses organes digestifs.

une grâce POUR NOTRE planète:

La consommation de viande et de produit laitier est facilement une des principales menaces pour la survie de notre planète. Le fait de stopper cette consommation amènerait:

  • Réduirait la destruction des forêts tropicales. L’élevage est responsable de 91% de la destruction de la forêt amazonienne depuis 1970
  • Sauverait plus 900 millions de vies qui crient famine. Pour 7 milliard d’êtres humains et 70 milliards d’animaux d’élevage dans le monde
  • Résoudrait une grande partie du réchauffement climatique. Le secteur de l’élevage est responsable de 51% des émissions de gaz contre seulement 14% pour les transports
  • Éviterait certaines guerres.
  • Sauverait la planète de la plupart catastrophes naturelles. 1/3 de la planète est désertifié à cause de l’élevage
  • Éviterait la naissance et la propagation d’épidémies
    Résoudrait les problèmes de pénuries d’eau. Faire un hamburger coûte environ 2500L d’eau soit l’équivalent de 32 douches
  • Amènerait la fin à la pollution des nappes phréatiques, des rivières et des océans
  • Mettrait fin à l’extinction de milliers d’espèces animales sauvages
  • Soulagerait infiniment l’acidification des océans qui tue le corail et la vie marine…

La cause principale des problèmes environnementaux tels que la déforestation, la pollution de l’eau, l’acidification des océans ouélevage-terre-danger-lait-bénéfice les émissions de gaz à effet de serre est l’élevage industriel. 

Le récent documentaire Cowspiracy (2015) mène l’enquête sur le fait que de nombreux ONG écologistes semblent préoccupent si peu de réduire la consommation de produits issus de l’élevage ou de la pêche.

 →Les sources se trouvent toutes en fin d’article.

Des Difficultés pour s’arrêter:

Il serait faux de dire qu’il est très facile de ne plus consommer de laits et de fromages dans un monde ou on l‘exhibe partout. Spécialement si on a été accoutumé toute son enfance. De plus pour beaucoup de personnes des anciennes générations, il parait impensable de s’en séparer.

Ce pourquoi, il est préférable de faire une transition douce, qui,  si elle est bien mené peut passer ce cheminement quasi inaperçue. Voici cependant, quelques effets qui peuvent survenir lors de cette conversion:

Beaucoup de tentations à cause de l’association de souvenirs agréable avec ceux des repas (raclette- fondue..)

  • Libère de nombreuses images et de rêves associés à de plats très gras, très tentants pendant le dé-sevrageaddiction-produit-laitier-rêves-lait
  • Laisse place à de gros doute dans les moments de nettoyage ou le besoin de réconfort et d’affectivité se fait sentir, savoir et apprendre à surmonter les émotions, (voir article sur le nettoyage)
  • Demande à apprendre à savoir lâcher prise sur ses envies, sans se culpabiliser

Des remplaçants pour les produits laitiers:

muesli-lait-remplacer-végétal-recette

Le lait dans les céréales peut aisément être remplacé par des laits végétaux.

De même qu’il n’est jamais si malin de se forcer en supprimant ce que l’on apprécie. Il existe aujourd’hui nombre de laits végétaux absolument délicieux.

  • Boissons d’amandes
  • Lait de riz
  • Lait de noisette
  • Etc…

 

amande-cajou-raisins-végétarien-transition-lait-supprimer-remplacer

Introduire des produits plus concentrés, comme davantage d’oléagineux peut être intéressant lors de la transition.

Ne pas hésiter à consommer plus de gras. En réalité le gras d’origine végétal est sensiblement différent de celui d’origine animal. A savoir que les kilos en trop proviennent de l’acidité de l’alimentation dénaturé, pas directement du gras. →Vidéo très complète sur comment perdre du poids

Par ailleurs, il faut aussi comprendre que nous nous leurrons beaucoup car de nombreux plats que l’on aime sont en réalité associés à des moments de sentiments de convivialités. Cependant beaucoup de recettes succulentes existent pour pouvoir remplacer ses habitudes.

Et en bonus! 😛

Fondue végétale, sans fromage (vegan)

Source principales:

Documentations Internet:

Livres:

  •  Thiery Souccar (2008) Lait, mensonges et propagande
  • Thomas M. II Campbell, T. Colin Campbell. (2005) Le Rapport Campbell

Films:

  • Kip Andersen, Keegan Kuhn. ( 2014) Cowspiracy

 

Recettes:

Davy Jones

Laisser un commentaire